• 2 Femmes à Hollywood

Toutes Sortes de Québécois à Los Angeles

Mis à jour : 8 mars 2019




Nous organisons plusieurs événements au courant de l'année pour que notre petite communauté d’immigrés québécois puisse se réunir, question de pouvoir enfin se retrouver avec des gens comme nous. Enfin, “comme nous”, ça dépend, puisque voyez-vous, ici à Los Angeles, c’est comme au Québec: il y a toutes sortes de Québécois… sauf qu’il y en a juste moins.


Il y a ceux qui portent le drapeau des patriotes, il y a les Québécois qui se disent Canadiens-Français-d’Amérique-du-Nord qui ont préféré se joindre au groupe Canadians Abroad of Southern California. Il y a les Québécois “jet set-showbizz” et les p’tites familles de “Québécois-moyens-qui-se-sont-fait-transférer-à-la-job” ben ordinaires. Il y a ceux qui ont presque perdu leur français, et ceux qui nous renotent nos anglissismes, ceux qui entretiennent leur rivalité Montréal-Québec jusqu’ici, ceux qui étaient totalement contre la Charte des Valeurs Québécoises, ceux qui étaient pour… et ceux qui n’ont malheureusement jamais eu connaissance de ladite Charte.


Comme au Québec, les différences entre Québécois se font voir. C’est drôle parce qu’on penserait que vu qu’on est si loin du Québec, vu qu’on est une si petite minorité, ben on devrait s’entendre, se comprendre, et même se ressembler… mais non. Par exemple, lorsque la “full bilingue” de Montréal qui a étudié à McGill, lance : “est-ce que vous faites quelque chose à la Fête du Canada?”, la souverainiste assise à côté d’elle rase de s’étouffer avec sa Labatt Bleue et lui fait des gros yeux. Et quand un groupe de gens, qu’on appelerait affectueusement des tabarnacos, font des blagues dignes d'un Noël des campeurs, certaines intellos du plateau (genre une blonde et une brunette qu’on connait) ne peuvent s’empêcher d’être offusquées.

Si c’est si difficile de s’entendre dans une minuscule communauté de quelques centaines de Québécois, c’est facile de comprendre pourquoi on a tant de misère à 6 millions…


Peut-être qu’on se juge mutuellement mais le sentiment d’appartenance est assez fort pour qu’on ressente le besoin de se réunir pareil.


Puis au delà de toutes nos différences, quand La Rue Principale des Colocs se met à jouer, c’est comme si les Canadiens venaient de scorer : ce sentiment d’appartenance, on le sent dans nos tripes!

On chante ensemble et nos yeux brillent avec une intensité indescriptible. La musique (ou le hockey) vient nous rejoindre à un niveau viscéral. La minute qu’on est dans nos tripes, on est plus dans nos têtes et là, on est tous ensemble. Et c'est pour ça qu'on organise nos événements...


Pour être courant de tous les événements organisés par 2 Femmes à Hollywood, suivez-vous sur Facebook !




  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Twitter Icon

© 2020 by 2 Femmes à Hollywood. Created and operated by Creative Marketing Ninja

  • Black Facebook Icon
  • YouTube - Black Circle
  • Black Twitter Icon